ABMM - Telethon Belgique

Recherche : une nouvelle publication



Bravo au Pr. Emmanuel Hermans (UCLouvain) pour sa publication suite à une recherche entièrement financée par l'ABMM !

Pr Hermans : "Cet article assez difficile fait la part belle à un nouveau concept de pharmacologie très fondamentale que j’ai décidé ainsi de partager. Il implique des expériences in vitro, mais qui soulève des questions quant à certaines protéines souvent considérées comme fort importantes dans les maladies neurodégénératives et en particulier la SLA. Merci à l’ABMM"

Vous aussi soutenez la recherche : BE70 7512 0451 3325
Par Bancontact ou carte de crédit, cliquez ICI
Attestation fiscales pour les dons à partir de 40 EUR.

Résumé :

Grâce à l'élimination efficace du glutamate extracellulaire, les transporteurs de glutamate astrocytaires à haute affinité façonnent constamment la neurotransmission excitatrice en termes de durée et de propagation. Bien que le transporteur de glutamate GLT-1 (également connu sous le nom de EAAT2/SLC1A2) soit l'une des protéines les plus abondantes dans le cerveau des mammifères, sa densité et son activité sont étroitement régulées. Afin d'étudier l'influence de changements dans l'expression de GLT-1 sur la capacité d'absorption du glutamate, nous avons développé un modèle dans des cellules HEK où la densité du transporteur peut être manipulée grâce à un promoteur inductible par la tétracycline. L'exposition des cellules à la doxycycline augmente de manière concentration-dépendante l'expression de la GLT-1 et la vitesse de captation du substrat. Cependant, au-delà d'un certain niveau d'induction, l'augmentation de la densité des transporteurs à la surface des cellules n'a pas permis d'augmenter l'absorption maximale. Ceci suggère la génération progressive d'un pool de transporteurs de réserve, une hypothèse qui a été validée en utilisant le bloqueur sélectif du GLT-1, WAY-213613, dont la puissance était influencée par la densité des transporteurs. La courbe montrant l'inhibition de l'absorption par des concentrations croissantes de WAY-213613 était en effet déplacée pro- gressivement vers la droite lorsqu'elle était testée dans des cellules où la densité des transporteurs était fortement induite. Comme cela a été largement documenté dans le contexte des récepteurs de surface cellulaire, l'existence de transporteurs de glutamate "de réserve" dans le tissu nerveux et en particulier dans les astrocytes pourrait avoir un impact sur les conséquences de la régulation physiologique ou pathologique de ces transporteurs.

(Source : Neurochemistry International 149 (2021) 105142)


Ensemble, pour vaincre les maladies neuromusculaires !