Meilleurs voeux !

Plan accessibilité Wallon

Communiqué de presse :

La Wallonie adopte son Plan accessibilité 2022-2024 au bénéfice des personnes en situation de handicap.

 

Faisant écho à la Déclaration politique régionale et à la Convention des Nations-Unies relative aux droits des personnes handicapées qui font de l’inclusion un objectif majeur, la Wallonie vient de passer un nouveau cap au bénéfice des personnes en situation de handicap.

Sur proposition de la Vice-Présidente, Ministre de l’Action sociale et de l’Égalité des chances, Christie Morreale, le Gouvernement de Wallonie vient en effet d’adopter le Plan d’accessibilité 2022-2024 dont l’objectif est d’assurer l’autonomie et la participation de tous à la société, notamment, en en éliminant les barrières existantes.

En Belgique, entre 30 et 40% de la population rencontre des obstacles au quotidien quant à l’accessibilité, l’autonomie de vie et à la participation sociale. Par ailleurs, près d’un tiers des personnes en situation de handicap font face à un risque d’exclusion sociale et de pauvreté. « Ce document est donc un programme concret qui vise à renforcer l’inclusion des personnes en situation de handicap tout au long de la vie et à s’attaquer aux discriminations auxquelles elles font face. Grâce à ce plan, nous prenons en compte les situations qui sont au cœur de la vie des citoyenn.e.s :la santé, le logement, la mobilité, ou encore l’accès au numérique, à la vie culturelle, au tourisme et à la pratique du sport … », ponctue la Ministre Morreale.

Élaboré depuis plusieurs mois avec les administrations publiques et le Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles (CAWaB), ce programme 2022-2024 adopté aujourd’hui identifie 3 axes stratégiques. Il est également composé de près de 50 actions planifiant des mesures à court, moyen et long terme. Parmi celles-ci, figurent notamment :

 

  • Mise en place d’un décret cadre sur l’accessibilité visant à assurer, pour une échéance à définir, l’accessibilité des personnes à mobilité réduite aux bâtiments, espaces publics, aux services, aux événements, et à l'information.
  • Faciliter le vote de personnes en situation de handicap avec la mise en place d’un plan de communication comprenant des informations accessibles à tous (langage facile à lire et à comprendre, vidéos, …).
  • Améliorer l'accès des personnes sourdes aux services publics, numéros d’appels, etc. en soutenant l'interprétation en langue des signes et le système d’interprétation à distance.
  • Améliorer la qualité de l'accessibilité des infrastructures sportives aux personnes à mobilité réduite.

« Depuis le début de la législature, avec le test handistreaming mis en place, la situation des personnes en situation de handicap fait l’objet d’une attention permanente dans toutes les décisions du Gouvernement. Nous poursuivrons dans cette voie de l’accessibilité, pilier essentiel d’une société véritablement inclusive », se réjouit Christie Morreale.

 


«   »